esenfr info@inkajungletour.com

Mode d’emploi pour se rendre au Machu Picchu par ses propres moyens

11Machu Picchu por tu cuenta

Il est bon de savoir qu’il est possible de se rendre au Machu Picchu par ses propres moyens. Bien qu’il faille prendre quelques précautions, cette option est envisageable. Beaucoup de personnes optent pour une excursion au Machu Picchu sans passer par un tour. La reussite de cette excursion dépend de l’itinéraire planifié, du temps consacré à l’excursion et des capacités physiques de la personne qui l’entreprend. Il faut bien évidemment tenir compte également des conditions climatiques.

Quelles sont  les personnes qui visitent le Machu Picchu?

En premier lieu, il nous faut dresser les différents profils touristiques :

Les touristes pressés par le temps : la date de départ est fixée et le temps est limité. Leur vol de retour est réservé et les dates ne sont pas flexibles. Il est probable qu’ils ne puissent pas réaliser un tel tour.

Les touristes au budget confortable : ils ont recours à un tour. Il s’agit généralement de personnes d’un certain age, de familles ou de couples. Ils privilégient un tour ou service optimal leur permettant de profiter d’un certain confort  tout en considérant que ce sera leur seul et unique passage au Pérou. La majorité d’entre eux arrivent au Pérou bien documentés et limitent la prise de risque et les imprévus.

Les touristes conventionnels : ils vont au Machu Picchu soit par leurs propres moyens soit en ayant recours à un tour. Ce sont des voyageurs qui ont un budget flexible. Ils ne sont pas pressés par le temps. Ils choisiront soit de payer pour une excursion soit de faire l’excursion de manière autonome. Beaucoup d’entre eux choisiront malgré tout le forfait touristique le plus économique.

Les randonneurs ou backpackers: Ils ont du temps devant eux. Ils n’hésitent pas à prendre des risques. Ils aiment l’aventure et l’effet de surprise. Ils n’hésiteront pas à partir en excursion malgré des conditions climatiques défavorables. Ils ne tiennent pas compte de la période, du calendrier officiel ou du contexte social et politique de la région.

Les paramètres à prendre en considération si tu choisis d’aller au Machu Picchu par tes propres moyens

Le climat

C’est l’un des facteurs les plus importants. Beaucoup de touristes lisent sur Internet les expériences d’autres touristes qui se sont rendu au Machu Picchu par leurs propres moyens, sans tenir compte des conditions climatiques. La période de l’année et l’ancienneté des publications est à prendre en compte lorsque l’on fait des recherches internet sur ce sujet. En effet, sur Internet, de nombreuses fausses informations circulent notamment celle qui prétend qu’il est possible de s’introduire gratuitement au sein du fameux complexe archéologique.

Le climat limite les possibilités de se rendre au Machu Picchu par ses propres moyens. Les conditions de voyage ne seront pas les mêmes entre avril et novembre qu’entre décembre et mars. Si vous n’êtes pas habitué à la pluie, la neige et la grèle vous pourriez  passer un séjour désagréable. L’été, allant de décembre à mars, est la période la moins favorable pour voyager. De nombreuses agences sont amenées à annuler certains services ou excursions. En effet, la pluie implique des possibles glissements de terrain et inondations. Certains de nos tours, notamment le INCA TRAIL, sont suspendus au mois de février.

Voici le tableau météorologique de la ville de Cusco :

Clima en Machu Picchu

La météo en « haute saison »

La température moyenne de jour sur pratiquement toute l’année (ciel dégagé) est de 20° à 23°. Les nuits à Cusco sont particulièrement froides et encore plus durant la saison sèche. Durant les mois les plus sollicités de la saison haute, juin et août, les températures peuvent descendre jusqu’à -4°. Il faut également tenir compte de l’altitude qui atteint 3400 mètres au dessus du niveau de la mer conduisant parfois à un manque d’oxigène.

En saison haute, de juin à août, la température est plus chaude de jour. C’est pourquoi nous vous recommandons de voyager dans cette région à cette période là, bien que les prix soient plus élevés. Le 24 juin est un jour idéal  pour voyager puisqu’il précède la fête d’Inti Raymi.

Tenant compte du climat, la période adéquate pour voyager à Cusco se concentre sur avril, mai, septembre, octobre, novembre et eventuellement décembre. Par la suite, la pluie est plus fréquente et l’affluence touristique est donc beaucoup moins importante.

L’altitude

Cusco se situe à 3390 mètres, ce qui peut entrainer des difficultés d’adaptation pour certaines personnes pouvant souffrir du mal d’altitude également appelé « soroche ». Les symptômes sont l’accélération du rythme cardiaque, les nausées, les vomissements et les forts maux de tête. La fatigue se ressent également plus rapidement et la difficulté à respirer dûe au manque d’oxygène est également fréquente.

Nous recommandons aux voyageurs de s’acclimater pendant au moins 2 jours à Cusco ou dans une autre ville à une altitude similaire. Si vous êtes préparé physiquement, vous profiterez au mieux des tours que nous vous proposons tels que le Inka Trail, le Salkantay ou le Rainbow Mountain. Il est, dans tous les cas, recommandé de prendre les précautions nécessaires et de ne pas prendre de risques.

Certains tours, notamment le Inka Jungle, se réalisent à une altitude moins élevée (en moyenne 2200 mètres). Ce trek est ainsi accessible après avoir passé un jour à Cusco seulement. Vous pourrez vous acclimater à une moindre altitude et ensuite revenir en ville pour réaliser d’autres activités.

Si vous souhaitez aller au Machu Picchu par vos propres moyens, nous vous recommandons de vous accorder un temps de repos en arrivant à Cusco. Il vous faudra boire beaucoup d’infusions de feuilles de coca et/ou muña. Vous pourrez également prendre des pastilles de sorojchi pour éviter ou soulager les symtômes du mal d’altitude. Nous vous recommandons de courtes balades aux alentours du centre historique afin d’aider votre organisme à s’adapter à l’altitude.

Se rendre au Machu Picchu par ses propres moyens

La première chose à faire est d’acheter les tickets d’entrée au complexe archéologique du Machu Picchu. Si vos disponibilités le permettent, essayez d’acheter une entrée pour l’une des montagnes optionnelles soit la « Vielle Montagne » soit la « Huayna Picchu » (15 dollars). Vous pouvez également l’acheter sur Internet sur la page officielle du Ministère de la Culture ou l’acheter directement en arrivant à Cusco. Un ticket d’entrée au Machu Picchu coûte environ 48 dollars (selon les dates) et 15 dollars pour n’importe quelle montagne optionelle.

Une fois cette démarche entreprise, vous serez prêt pour vous rendre au Machu Picchu par vos propres moyens que ce soit en train, en bus ou à pied.

Le Machu Picchu en train (1 jour)

Si vous souhaitez vous y rendre en train, il vous faudra acheter un ticket en avance. Il faut tenir compte de cela si vous souhaitez venir entre le mois d’avril et le mois d’octobre. Le parcours comprend l’aller-retour d’Ollantaytambo à Aguas Calientes. Vous disposerez de deux options :  Peru Rail et Inca Rail. Les deux sont à un tarif approximatif de 14 dollars.

Il vous faudra coordiner votre itinéraire en tenant compte de votre heure d’entrée au Machu Picchu. Si vous avez choisi de prendre le train dans la matinée (7 heures), il faudra vous lever très tôt (3 heures) pour aller prendre un taxi en direction de la station « Pavitos » (rue Pavitos) où il existe des minibus ou des vans qui te conduisent au village d’Ollantaytambo. Le trajet coûte environ 3 dollars et dure 2 heures. Ensuite, il faudra marcher jusqu’à la station ferroviaire d’où vous pourrez prendre le train en direction d’Aguas Calientes.

Une fois à Aguas Calientes, il vous faudra marcher pendant environ 2 heures ou acheter un ticket de bus aller-retour au Machu Picchu pour 24 dollars.

Le Machu Picchu à pied (2 jours)

Pour ceux qui ne souhaitent pas prendre le train, il existe une autre possibilité. Des bus partent de Cusco en direction de Quillabamba. Nous vous recommandons de prendre le bus très tôt le matin aux alentours de 4 et 5 heures du matin pour se rendre au village de Santa María. De là, prendre un transport collectif en direction de Santa Teresa où vous arriverez aux alentours de 13h.

A la suite de ce trajet, vous aurez la possibilité de déjeuner et de profiter des bains thermaux de Cocalmayo pour (3 dollars), situés à 10 minutes du village. A votre retour, vous devrez prendre un transport en direction de la station appelée Hidroeléctrica. Il vous faudra être sur place au plus tard à 15h puisque vous devrez marcher pendant environ 3 heures jusqu’à Aguas Calientes. Le village est situé au pied du complexe archéologique du Machu Picchu.

Une fois arrivé à Aguas Calientes, vous devrez chercher un hôtel ou une auberge pour y passer la nuit. Il vous faudra tenir compte du fait qu’en haute saison il est difficile de trouver un hébergement sans réservation anticipée  et/ou à un prix conventionnel. L’auberge la plus basique vous coûtera environ 15 dollars.

Nous vous recommandons également de solliciter les services d’un guide local (en général, ce sont des professionnels du tourisme qui offrent un service groupé). Le tarif est d’un coût approximatif de 10 dollars par personne. Cette démarche vous permettra de profiter d’un parcours guidé sur le site. Vous pouvez également solliciter les services d’un guide privé à l’entrée du Machu Picchu pour environ 50 dollars.

Nous vous recommandons  de prévoir quelques fruits, de l’eau et tout ce dont vous aurez besoin puisqu’il y a très peu d’options au sein du complexe archéologique. Aussi, tenez compte dans votre budget des dépenses pour un snack, une crème solaire, un poncho de pluie et l’accès aux bains thermaux.

Le Machu Picchu en bus

Depuis un certain temps, Cusco offre la possibilité de se rendre au « Machu Picchu en bus ». Cette offre comprend le transport, le guide, les entrées, l’hébergement et le repas pour envion 100 dollars. Ce service est groupé/partagé. Il  part de la capitale Inca très tôt le matin et est direct jusqu’à Hidroeléctrica. Le trajet dure environ 7 heures. Il faut ensuite marcher jusqu’à Aguas Calientes où vous arriverez pour dîner et pour passer la nuit.

Le jour suivant, vous devrez être prêt à 3 heures du matin pour marcher jusqu’au Machu Picchu afin d’y arriver le plus tôt possible. En effet, si vous ne disposez pas de suffisamment de temps vous devrez abandonner le complexe archéologique aux alentours de 11 heures du matin sans avoir fini la visite. Vous redescendrez en direction d’Aguas Calientes et ensuite Hidroeléctrica d’où vous prendrez le car vous ramenant à Cusco.

C’est l’itinéraire que nous vous recommandons. Il s’agit d’un service groupé qui combine le transport, l’hébergement et le guide et qui est beaucoup plus économique que les précédents.

Machu Picchu por mi cuenta

Le Machu Picchu, une attraction à faire une fois dans sa vie

A Cusco, il existe des offres de toute sorte pour se rendre au Machu Picchu. Certaines de meilleure qualité ou à des prix plus élevés que d’autres. Les tarifs vont de 100 à 300 dollars. Nous vous recommandons d’étudier les offres et d’évaluer précisémment les services que celles-ci recouvrent.

A la différence d’autres pays, les agences péruviennes de Cusco situées sur la place principale proposent des tarifs peu élevés. Les agences qui se concentrent sur la Place d’Armes sont celles qui reçoivent le plus de touristes mais également les plus compétitives. Il leur arrive de nettement baisser les tarifs et de ne pas se soucier de la qualité du service proposé. Il faut ajouter à cela, le manque de cohérence et d’organisation de la part des autorités qui permettent aux agences d’offrir un service aussi déplorable. Beaucoup de touristes reconnaissent s’être fait arnaqué mais ne disposent pas de temps suffisant pour faire une réclamation.

Pour se rendre au Machu Picchu par ses propres moyens, il vous faudra ainsi évaluer le pour et le contre des options décrites dans cette publication afin de choisir celle qui semble être la plus adaptée à vos besoins.

Leave a Reply