esfr +51 997061990 info@inkajungletour.com

Quelques précisions sur les APU dites montagnes sacrées Incas

Foto de campamento en nevado Ausangate

Tu a surement déjà du entendre le terme  « APU » et son rapprochement avec les hautes montagnes de la région de Cusco. Si tel est le cas, tu voudras sans aucun doute aller à la rencontre de ces sommets enneigés, les parcourir y camper et ainsi profiter des paysages exceptionnels qu’ils offrent. Et ce, sans pour autant savoir ce que cette dénomination signifie. Il s’agit d’un terme quechua issu de l’époque Inca. On lui attribue deux  acceptions : « montagne » et « esprit » ce pourquoi le terme APU signifie « esprit de la montagne ». Nous te recommandons vivement d’aller découvrir les APU dites montagnes sacrées des Incas. Pars à la conquête de ces cimes et de cette culture millénaire qui maintient vivante encore aujourd’hui ses traditions.

Le challenge des APUS

Conformément à la mythologie Inca, de nombrreuses montagnes des Andes péruviennes sont considérées APU. Les plus célèbres sont, pour leur influence, leur altitude et parce qu’elles représentent un challenge pour les touristes et locaux qui s’y rendent, Ausangate, Verónica, Salkantay.

La montagne Ausangate est la cinquième montagne la plus haute du Pérou. Elle mesure 6384 mètres au dessus du niveau de la mer. Bien qu’elle soit moins connue, en raison de l’ombre que lui fait le majestueux Machu Picchu, cette montagne est l’une des plus belles et représentatives des Andes de Cusco. Les vues qu’elle offre et l’expédition qui en résulte sont saisissantes. Cette montagne se situe à 100 kilomètres au sud-est de Cusco dans la Cordillère Vilcanota.

Quant à la montagne Verónica, elle se situe à 50 kilomètres de Cusco. Son sommet est visible depuis plusieurs endroits de la ville. Son altitude est de 5682 mètres. Cette montagne est le point le plus élevé de la Cordillère d’Urubamba et attire en ce sens beaucoup de touristes vers ses versants escarpés observables depuis la Vallée Sacrée.

Salkantay est quant à lui un sommet enneigé de 6264 mètres qui se trouve à proximité du Machu Picchu. Cette montagne est située dans la Cordillère Vilcabamba. Elle est composée de corrosions et de vallées formant un merveilleux paysage. Le trek qui en resulte est assez périlleux mais pas impossible. C’est pourquoi nous te proposons le Tour Salkantay et bains thermaux t’offrant la possibilité d’atteindre un sommet sensationnel. La randonnée est acrobatique et parfois hasardeuse, ce pourquoi nous te recommandons d’être bien acclimaté à l’altitude avant d’entreprendre une telle aventure. Si tu choisis ce tour, tu auras l’opportunité de voir des paysages exceptionnels en parcourant un itinéraire qui bien que menant au Machu Picchu demeure peu emprunté par les touristes.

Le rôle des montagnes sacrées

Ausangate, Verónica et Salkantay sont quelques-unes des APU ou montagnes sacrées situées dans la région de Cusco. Dans la mythologie Inca, Ausangate et ses lagons sont considérés comme une divinité masculine depuis laquelle est puisée l’energie qui alimente la Pachamama. Cette eau est échouée chaque jour dans les terres amazoniques avant de revenir se repandre dans les lagons à la tombée de la nuit. Ces lagons prennent finalement la forme d’un fleuve étoilé dit Willkamayu (connue en Occident comme la Voie lactée).

L’origine du nom Verónica

A l’origine, le mont enneigé Verónica portait le nom Waynawillca (Jeune sacrée). Durant l’empire Inca, cette montagne avait une importance fondamentale lors des cérémonies et était considérée comme la garante des terres agricoles. En 1536, après le soulèvement contre les espagnols, Manco Inca fut vaincu par Francisco Pizzaro. Il fut ainsi condamné à s’exiler loin de Cusco pour aller se refugier à Vilcabamba où il fonda l’Empire indépendant homonyme. Lors de son retrait, il traversa l’Abra Málaga sous la sinuosité nororientale du Waynawillca. Depuis lors, cette montagne fut baptisée Wakaywillque qui en quechua signifie « larme sacrée » en mémoire de la boulversante perte de l’Empire et de l’exil de la dynastie Inca. Par la suite, les espagnols firent le lien entre le nom quechua avec la  » pleureuse Verónica « . Cette légende fut largement diffusée dans l’Amérique coloniale expliquant ainsi le nom que nous connaissons actuellement.

Salkantay, voisine du Machu Picchu

Salkantay est issu du quechua  » Montagne sauvage ». Cette montagne fut l’une des APU les plus importantes pour les Incas. Elle est considérée comme la « garante du territoire » et elle est relativement proche géographiquement du Machu Picchu. Aujourd’hui, les communautés andines perpétuent la tradition des offrandes auprès de ces APU ou montagnes sacrées. Il s’agit d’un moyen pour elles de communiquer avec les dieux afin qu’ils protègent la population, les animaux et les terres agricoles.

Nous t’invitons fortement à aller à la rencontre de ces montagnes sacrées, les parcourir, les conquérir et découvrir les traditions autour des monts enneigés les plus remarquables de Cusco. Il s’agit d’une expérience fabuleuse.

 

Leave a Reply